Une question importante est la position à adopter pour dormir après une augmentation mammaire. À première vue, cela peut sembler trivial, mais c’est un aspect important à garder à l’esprit.

La chirurgie mammaire, qu’elle soit esthétique ou reconstructive, implique une récupération post-chirurgicale et un processus inflammatoire qui dure plusieurs jours ou semaines.

Les positions recommandées pour dormir après une augmentation mammaire

Pendant les premiers jours, il convient d’adopter une position de sommeil SEMIFOWLER (SEMINCORPORÉ ou SEMISENTÉ)..

La position couchée (sur le dos) entraîne une augmentation de l’inflammation et une plus grande sensation de pression et d’inconfort que nous ne tolérons pas bien, il est donc préférable de l’éviter les premiers jours.

La position SEMIFOWLER (semi-allongée) doit être maintenue pendant quelques jours, juste le temps que la position couchée soit bien tolérée. Cela se produit généralement au bout de 7 à 10 jours.

Quand peut-on dormir sur le côté ?

Il est généralement possible de commencer à dormir sur le côté au bout de 4 à 6 semaines si le patient est à l’aise. Nous considérons alors que la prothèse est suffisamment établie pour commencer à mener une vie tout à fait normale. Il est également conseillé d’alterner entre le côté gauche et le côté droit et de ne pas toujours dormir du même côté.

Quand peut-on dormir sur le ventre ?

La position qui sera la plus longue à adopter est celle de dormir sur le ventre. Avant tout, parce que cela peut causer de l’inconfort et qu’il est déconseillé de se reposer sur la poitrine jusqu’à au moins 6 mois après l’opération.

A quel moment dormir avec un soutien-gorge ?

Il est conseillé aux patientes qui ont subi une chirurgie mammaire d’essayer de s’habituer à dormir dans un soutien-gorge souple, de type sportif, pendant au moins les six premiers mois, voire un an.

Une autre question importante dans ce processus est de savoir comment et quand porter un soutien-gorge post-chirurgical.

Dans toute chirurgie mammaire, il est important que les seins soient maintenus dans la bonne position pendant la période postopératoire afin que les tissus et la prothèse (dans le cas des implants) s’adaptent correctement.

Le soutien postopératoire nécessaire et les indications peuvent varier en fonction des besoins de chaque patiente et de la technique utilisée par le chirurgien ou du type d’intervention, car l’augmentation mammaire n’implique pas le même processus évolutif chez une patiente aux tissus très tendus que chez une patiente aux tissus très relâchés ou qui a également subi un lifting des seins. Il est donc essentiel de suivre les conseils de notre chirurgien.

Laissez un commentaire